Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 22:09

Demain c'est Mardi gras et ses beignets      

Mardi gras dans le Monde

       Pour tous, Mardi gras est synonyme de beignets et de Carnaval. Mais qui connaît vraiment l'origine de cette fête ?

 En italien, Mardi gras se dit Carnevale, mot qui vient de "carne levare" (littéralement "retirer la viande"), allusion aux jours maigres qui vont suivre.

Le Carnaval, comme beaucoup de fêtes chrétiennes, a une origine païenne. Il remonte aux fêtes romaines des calendes de mars, qui célébraient le réveil de la nature par des rites agraires. A cette occasion, les interdits étaient transgressés et les déguisements autorisés.

Dans le calendrier chrétien, Mardi gras est le jour qui précède le Carême, période de jeûne de 40 jours entre le mercredi des Cendres (symbolisant le retour biblique d'Adam à la poussière) et le jour de Pâques (résurrection du Christ).

Avant cette période de privation, il était de coutume de faire la fête et de manger "gras". Le Carnaval était représenté par un mannequin grotesque que l'on brûlait le mercredi des Cendres, premier jour du Carême.

         Le Carnaval s'étend théoriquement de l'Epiphanie au mercredi des Cendres, mais il atteignait jadis sont paroxysme lors du repas du Mardi gras, marqué par une abondance de viandes et de pâtisseries.

Comme la fête rassemblait un grand nombre de personne, il fallait confectionner des pâtisseries bon marché et vite préparées. Il s'agissait aussi d'utiliser les réserves de beurre, huile et oeufs, avant les 40 jours de jeûne qui allaient suivre. D'où la tradition des beignets, des gaufres, des crêpes et autres déclinaisons régionales : merveilles du Sud, bottereaux d'Anjou, bugnes du Lyonnais…

        Aujourd'hui, Mardi gras est fêté de différentes façons dans le monde entier, il est précédé de nombreux carnavals dont les plus connus sont ceux de Venise (instauré au XVème siècle avec l'accord du pape) et de Rio de Janeiro (fête introduite par les Portugais, qui deviendra le grand bal que l'on connaît au milieu du XXème siècle)

(info trouvée le journal des femmes)

Mardi gras en Provence

Et bien dans ma région, en Provence, mardi rime aussi avec oreillettes. Qu'est ce que c'est ? Et bien nos amis lyonnais les connaissent sous le nom de bugnes, et ceux habitant dans le région de Bordeaux, parlent plutôt de "merveilles". Nous, on parle d'oreillettes. Certainement à cause de la forme d'oreille qui leur est donnée.

Recette des merveilles de Provence à la fleur d'oranger

 Selon les traditions, ces beignets sont moelleux et levés, ou bien plus proches des bugnes croustillantes de Lyon.

* 500 g de farine

* 3 œufs

* 80 g sucre en poudre

* 1/2 c à c de sel

* 10 cl de lait

* 70 g de beurre

* 1 sachet de levure de boulanger classique

* 4 cs d'eau de fleur d'oranger et/ou 1 cs de rhum.

 

      Diluer la levure dans le lait tiédi et laisser agir pendant 10mn.

      Pendant ce temps, dans un robot, verser la farine, le sucre, le sel, les œufs, le beurre et la levure dissoute dans le lait puis la fleur d’oranger et/ou le rhum puis bien mélanger l'ensemble. Pétrir la pâte pendant 10mn puis la mettre dans un saladier recouvert d’un torchon et laisser reposer pendant 2h.

       Au bout des 2h, pétrir quelques minutes la pâte puis l'étaler avec un rouleau sur une épaisseur de 3mm sur un plan de travail fariné. Essayer de former un rectangle. Découper des bandes de 6cm x 4cm. Faire une entaille de 2cm au centre. Prendre un rectangle dans la main, faire passer la pointe dans l’entaille et tirer doucement la pointe pour la faire ressortir.

       Dans une friteuse, faire chauffer votre huile à 170-180°C et plonger les beignet dans l'huile chaude. Laisser dorer d’un côté puis tourner les merveilles et poursuivre la cuisson. Déposer sur un papier absorbant et saupoudrer de sucre glace. Servir au plus tôt.

 

La version lyonnaise, plus croustillante, fait abstraction de la levure bien entendu

 

(photo trouvée sur le site tarte-tropézienne.com)

Les Appellations de ces beignets sont difficiles à clairement définir car les recettes se chevauchent quelquefois et se ressemblent beaucoup, même dans des régions éloignées les une des autres : on entend dire ailleurs les "merveilles, roussottes, beugnons, bignettes, beignes, croquignoles, crottes d'âne, culs renversés, rondiaux, fantaisies, noeuds d'amour, chochis, frivoles, golottes, pognons, roubignaux, panisses..."

 

Dans ces conditions, il est bien présomptueux de déclarer que la recette des oreillettes est celle-ci ou celle-là que la recette des bugnes est comme ci ou comme ça.

 

Les ingrédients pour vos oreillettes : (dans cette recette il n’y a pas de levure donc les beignets sont plats, ce sont les oreillettes).

** 250 g de farine.
** 1 oeuf.
** 40 g de beurre.
** 20 g d’huile (2 c. à soupe).
** 25 g de rhum (ou cognac).
** 40 g de fleur d’oranger.
** 5 g de sel .

  • Réaliser une boule de pâte assez molle mais élastique avec tous les ingrédients cités ci-contre. Ajouter de l’eau de fleur d’oranger si nécessaire. Laisser reposer la boule entre deux torchons pour éviter qu’elle croûte.
  • Diviser la pâte en une quinzaine de boules suivant la taille désirée. Laisser reposer les boules sous un linge 15 minutes.
  • Aplatir les boules au rouleau à pâtisserie en minces galettes et les laisser reposer 15 minutes encore. Couvrir avec un torchon pour éviter la formation de croûtes. A force de tout laisser reposer, c’est maintenant à votre tour .. Puis, avec une petite spatule dentelée, faire des formes originales mais la tradition reste fidèle aux rectangles et losanges, avec une légère fente au milieu pour lui donner un peu de volume à la cuisson.
  • Lorsque l’huile de friture est chaude, prendre l’oreillette à deux mains en l’étirant au maximum et la plonger dans la friture. Quand le premier coté est cuit, retourner l’oreillette, puis à l’aide de deux fourchettes, la retirer et la laisser égoutter verticalement sur une grille ou un papier absorbant.
  • Saupoudrer les deux faces de sucre semoule ou de sucre glace..(autrefois on ne prenait que du sucre en poudre mais de nos jours la tendance est plutôt vers le sucre glace : et comme le politiquement consensuel est une tradition tourtouraine, il est facile d’imaginer qu’on puisse utiliser les deux, mais pas en même temps..).

(info trouvée sur le site "le village de Tourtour")

Demain, moi je fais plutôt des Merveilles de Provence (le 1er recette)

on aime moins les oreillettes chez nous

Et vous vous mangez lequel ?


 



Partager cet article

Repost 0
maricharl - dans les traditions

Présentation

  • : Le blog de maricharl83 : unpeudebonheur.centerblog.net sur centerblog.
  • Le blog de maricharl83 : unpeudebonheur.centerblog.net sur centerblog.
  • : Je suis une maman d'une jeune fille de 18ans. Je travaille comme animatrice enfants dans un village de vacances dans le sud de la France. J'ai une chance inouïe car je travaille en pratiquant ma passion les travaux manuels. J'adore créer, transformer des objets. Vous trouverez des infos sur l'animation, sur les techniques de travaux manuels. Je peux vous proposer l'organisation de journée pour vos enfants.
  • Contact

Profil

  • maricharl
  • la gentillesse n'est pas une faiblesse.
  • la gentillesse n'est pas une faiblesse.

Recherche

Archives